mercredi 19 mars 2014

Jour quatorze

Sur une piste du Sénégal

Dure journée ! Après avoir été dépouillés de quelques milliers de francs CFA par les agents de deux postes de contrôle successifs, nous avons pris du retard sur une piste non goudronnée et avons eu peur de ne pas arriver avant la fermeture des postes frontières entre le Sénégal et la Gambie. Puis nous avons eu peur de ne pas arriver du tout... En effet, un support de suspension arrière de Archie s'est arraché sur plus de la moitié de sa longueur. J'ai pris la place de Vickie aux côtés de Charlie et nous avons terminé les derniers kilomètres restants à vitesse réduite. Arrivés avec la nuit au village de Keur Ayib, nous nous sommes précipités chez le mécanicien. Les Africains sont capable de faire des miracles avec pas grand chose, en moins de deux heures, ils ont réparé le support et nous avons pu traverser la frontière à deux minutes près. Heureusement, nous avons été bien accueillis par les autorités gambiennes qui avaient été prévenues par l'association Shine Africa.

10 km/heure pour finir la piste jusqu'à la frontière Sénégal / Gambie

Cette nuit, nous dormons dans la cours du poste de police, un jeune homme est allé nous chercher six portions de poulet au curry que nous allons grandement apprécier car nous n'avons dans le ventre que le copieux petit-déjeuner servi à Zebrabar.

Welcome in Gambia !

0 commentaires:

Publier un commentaire

 
;