mercredi 26 mars 2014

Jour vingt-deux

C'est encore un moment émouvant pour nous que de quitter Glynn, pardon Mariam comme les gens l'appellent ici mais le temps est venu pour nous de reprendre la route. Avant de prendre le ferry, nous rejoignons Dawda qui nous laisse deux exemplaires du journal The Observer dans lequel nous avons un article sur l'action que nous avons menée ici. C'est Laani qui s'occupe des formalités d'embarquement, il a été d'une aide précieuse tout au long de notre séjour, nous l'en remercions sincèrement.

soumoleh Lamin ?!
(comment ça va en Mandinka)

Nous avons roulé jusqu'à la nuit sur les routes et pistes sénégalaises, le coucher de soleil sur la savane était digne d'un reportage de la BBC.

lumière du soir sur la savane

Après avoir dégusté un plat de côtelettes d'agneau, nous avons parcouru les rues de Diourbel et avons rencontré David, un jeune sénégalais âgé de 19 ans qui nous a parlé de son village. J'ai appris que la pétanque était très populaire au Sénégal, David fait partie du club local et participe à des compétitions tous les dimanches. A une heure du matin, nous avons fini sur le très bon terrain de Diourbel où nous nous sommes confrontés dans une partie en sept points, me devant de défendre les couleurs du Sud-Ouest. David m'a facilement battu de deux points, je le soupçonne de ne s'être volontairement pas trop appliqué.

1 commentaires:

Tomy Pons a dit…

Bonne route à tous

Enregistrer un commentaire

 
;