mercredi 19 mars 2014

Jour quinze

Traversée du fleuve Gambie

Ce matin, j'ai pu utiliser les toilettes personnelles du chef du poste de police gambienne, grand privilège ! Je commence la rédaction de cet article en attendant le ferry qui va nous faire traverser le fleuve Gambie. Des vendeurs ambulants vendent tout et n'importe quoi : boissons, habillement, chaussures, faux Viagra, un gars se promène avec grande poche et un tampon hygiénique dans la narine. Je vais faire une importante rencontre avec un député-maire sénégalais qui se rend en Casamance et qui a en charge des projets autour des énergies renouvelables. Nous nous échangeons nos coordonnées, peut-être de futurs développements pour Sola Bear !

maison de village gambienne

La Gambie est différente du Sénégal qui l'entoure. C'est plus propre, les véhicules sont en meilleur état, les villages plutôt bien construits et nous croisons des enfants, certains à vélo, qui portent l'uniforme de leur école. Nous verrons par la suite si ce ne sont que des apparences. "French left chaos, British left order", disent certains.

1 commentaires:

marjolaine abgrall a dit…

Ca doit être en apparence. Sur le papier, la Gambie est plus pauvre que le Sénégal, son pib a même baissé en 2013.

Enregistrer un commentaire

 
;